Vie de maman, famille & Psycho

L’évolution de la femme : nos cycles de vie !

IMG_6619.jpgNous sommes des mamans mais des femmes avant tout, et je voulais tout particulièrement axé cet article sur les cycles de vie que nous traversons à différents âges. La plupart de vous ont choisi de donner la vie mais d’autres n’auront pas eu ce bonheur et certaines ont préféré prendre un autre chemin car peut être le bonheur pour elles se conquiert par d’autres joies ou réalisations. Et c’est finalement toute cette diversité de personnalités qui concrétise l’enrichissement de l’être humain et de la femme. Ce sont nos vécus, nos personnalités qui nous ont permis de dessiner notre destinée et nous pouvons en être fières.

Il y a des années en arrière nous n’étions que des petites filles remplie d’innocence rêvant notre vie d’une certaine manière. Ma fille rêve d’épouser son Papa hihi.  Pour ma part je rêvais d’être chirurgienne pour sauver des vies ! Nous vivions en mode automatique sans vraiment nous soucier des contraintes de la vie. Cette naïveté si agréable qui nous plongeait dans un doux cocon protégé par nos parents ou pas malheureusement pour certaines … Parfois nous confrontant aux premières dures réalités, l’agressivité des camarades de classes. La cour de récréation étant le reflet parfois de ce qui nous attendra plus tard.  Cette période est aussi extrêment forgeant. L’éducation que nous avons reçu, le contexte familial, le mode de vie définiront aussi nos caractères. N’oublions pas que notre contexte occidental nous protège de certaines souffrances. Pensez aux enfants d’Afrique ou d’autres pays qui connaissent famine et grande pauvreté. En Inde vous croiserez des enfants dans une poubelle !! Très dure réalité !! L’innocence est elle ainsi existente dans ce contexte là ? . Nous ne naissons pas tous égaux malheureusement. Nous avons toutes nos joies mais aussi nos souffrances à différentes échelles. Ne dramatisons point ni ne réduisons à néant nos peines personnelles car même si pour ces enfants qui connaissent la misère nos problématiques sont moindres néanmoins pour vous elles sont vos expériences et forgeront la femme que vous deviendrez demain. Et c’est pourquoi nous sommes soucieuses de nos enfants, de l’éducation et de la vie que nous leur offrons.

7bcc457c-9061-494d-a781-fb22e4de61fbPersonnellement j’ai eu la grande chance de vivre dans un envirronnement magnifique et dans un milieu aisé ce qui m’a conféré un grand confort. Des parents aimants mais j’ai néanmoins cotoyé l’innocence très peu de temps balayé par la maladie de ma mère, le divorce de mes parents compliqué. Sujet que j’ai déjà évoqué dans un article, certains traumatismes sont apparus mais qui ont aussi forgé mon caractère d’aujourd’hui. Je ne serais peut-être pas devenu la femme que je suis aujourd’hui si je n’avais pas été face à ces malheurs. J’aime imager les difficultés à une tempête. La tempête emporte beaucoup c’est certains mais après l’orage revient le calme. Pendant la tempête il faut s’accrocher, pour ne pas s’envoler, après il y a le constat des dégats pour ensuite reconstruire. Le ciel se lève à nouveau pour enfin admirer et revoir la couleur de l’horizon …

Après l’innocence de l’enfance, nous rentrons dans la période d’adolescence. Notre corps se modifie, nous découvrons la séduction. Nous voulons aussi imposer nos personnalités à nos parents. Parfois rebelle ou timide ou même mal dans notre peau, cette période nous prépare à devenir des femmes.  O combien importante, elle est aussi la naissance d’un vrai laboratoire, nous testons nos premières expériences, nous dérogeons à certaines règles frôlant presque l’interdit. Nous apprenons aussi à tester nos limites et comprenons de nos erreurs. Grande période d’apprentissage mais aussi déstabilisante car nous ne sommes plus des enfants mais pas encore complètement des adultes. Cet entre 2 entraîne souvent les adolescents à cet antagonisme de personnalités confrontant l’envie de dominer les situations et à contrario le besoin de se dévaloriser car ils n’ont pas encore acquis une confiance en eux.

Puis arrive la période étudiante. Le début d’une semi liberté où nous prenons pour certaines notre indépendance. Période de sérieux puisque nous préparons notre avenir mais aussi d’euphorie à travers les fêtes étudiantes.

Puis le lancement dans la vie active avec nos premiers jobs. Sentiment de pleine liberté financière. On a tout à prouver certes mais sans stress, on est au début : on a tout à apprendre encore. Parfois arrogant nous croyant plus fort que « ces plus vieux » qu’on remplacera un jour dans leur fonction. Mais on apprend l’humilité car ils ont beaucoup à nous apprendre. Pour ma part ce fut aussi mon premier appart avec mon copain de l’époque avec qui j’étais en couple depuis mes 19 ans, découvrant ainsi la vie commune. Nos expériences mais aussi nos amours forgent nos caractères.

5905885B-D182-40B8-A7C4-E1FF303A816A.JPGDes femmes n’auront pas la joie de trouver l’amour pour fonder une famille ou d’avoir techniquement la possibilité d’avoir des enfants. D’autres préféreront une vie solitaire. Et enfin ce fut mon cas, certaines trouveront la personne qui leur donnera envie de fonder une famille. C’est alors qu’un grand bouleversement arrive, selon moi le plus important : DEVENIR MERE. Certes le plus beau cadeau mais aussi le plus terrifiant avouons-le. Nous avons parfois des difficultés à nous gérer et nous assumer mais devenir parents c’est ASSUMER TOUTES RESPONSABILITÉS.  Et concéder parfois à la perte de la liberté de notre jeunesse. En discutant avec certaines amies, nous arrivons presque toute à ce constat : nos enfants nous procurent la plus IMMENSE des joies au monde mais celà aussi bouleverse notre existence, notre patience, notre indépendance, notre vie de couple parfois. Surtout quand ils sont en bas âge où ils manquent d’autonomie et dépendent totalement de nous. Certaines mères se voient parfois débordées au bord du burn-out. Le manque de temps nous oppresse malgrés notre volonté d’être une mère parfaite. Souvent maman à la trentaine, on aspire aussi à une carrière. Et nous voilà tiraillé entre la vie de famille, la vie de couple et la vie professionnelle …

La quarantaine je ne la connais encore point ayant prochainement 36 ans, il parait que c’est l’épanouissement de la femme …on verra … Je laisse aux quarantenaires, quadragénaires etc … nous donner leur avis en commentaires !

IMG_7555.jpgPour ma part tous les 10 ans sans le programmer nait en moi une grande remise en question en tant que femme suivi d’ un grand développement personnel. Et c’est marrant de constater que ce fut le cas l’année de mes 25 ans puis de mes 35 ans ! J’espère qu’il n’y a pas a une autoprogrammation tous les 10 ans quand même…  Cette année fut très difficile, vous le savez je l’ai évoqué dans mes derniers articles sur le divorce, le changement de vie que celà implique …  Mais cet épreuve, ce développement personnel, ce questionnement m’ont permis de beaucoup apprendre sur moi-même. Il ne faut compter que sur soi pour rebondir. Même si vous êtes très entourés et que les autres vous apportent beaucoup, il n’y a que vous qui trouverez les clés de votre bonheur. Il faut accepter de passer parfois par des moments de désarroi pour ainsi évoluer. Laisser couler les larmes et faire parler ses émotions : exercice si difficile pour moi, interriorisant toutes mes peines et inquiétudes préférant me cacher derrières les sourires. Parfois ça sort quand la coupe est pleine ! pas forcément la bonne solution …  Et c’est aussi parfois votre corps qui vous alerte et il faut ainsi réagir. S’encourager à entreprendre certains plans d’actions : la méditation, le sport, l’écriture, m’ont beaucoup aidé.

Chaque femme passe par différentes phases, des cycles de vie différents. Toute expérience est unique et nous permet de cheminer vers une évolution qu’elle soit professionnelle, familiale, mentale voire spirituelle. Car notre souhait à toute c’est l’épanouissement. La femme que nous étions hier sera différente de demain !  Rien n’est figé, nous savons que le bonheur est parfois éphémère et que tout peut aussi basculer. Le bonheur ne repose pas sur les autres mais sur nous ! Estime toi ! Et tu seras estimé des autres. Le positif attire le positif ! Très dur à mettre en oeuvre mais il faut d’abord s’aimer soi-même pour aimer les autres.  Et pour ma part c’est un besoin permanent de chercher à m’améliorer pas forcément que pour les autres mais aussi pour moi-même.  Balayer les angoises pour vivre en harmonie. Je suis loin d’être parfaite, j’apprends aussi de mes erreurs. Je suis aussi parfois naîve de croire que l’être humain à toujours un fond de bienveillance. Mais je suis humaniste et croit en l’être humain. Chaque personne si elle le veut peut dessiner un nouveau chemin. Victor Hugo disait chaque homme dans sa nuit va vers sa Lumière… On a toute notre part d’ombre mais on peut si on le souhaite renouer avec le soleil !

Et c’est là que l’évolution de la femme et de tout être humain est passionnant, regardons le chemin parcourru. Contempler nos enfants c’est comme redécouvrir l’essence même de notre enfant interrieur. Regardons nos mères ou grande soeur. Profitons de leur expériences pour nous accompagner dans le reste du chemin à parcourrir …

Mes articles depuis plus d’1 an s’orientent très sur l’aspect psychologie, médecines douces, chinoises … Ces sujets me passionnent : l’approche émotionnelle, le développement personnel, les différentes medecines parralèles … Je travaille donc sur la création d’un 2 e blog sur ces thématiques, j’espère vous présenter très prochainement cette nouvelle aventure. Ce sera aussi l’occasion de vous faire découvrir des partenaires professionnel qui vous présenteront leur disciplines. Etes vous intéressé par ces sujets ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s