Eveil et Éducation, Vie de maman, famille & Psycho

Divorcés : les premières vacances en alternance.

IMG_1752.jpg1 an se sont presque écoulés après ces vacances en Espagne puis en Italie, qui auront marqué la fin d’une vie commune pour en démarrer une autre. 1 an plus tard … les premières vacances en tant que divorcés se dessinent.  Une nouvelle étape que certains « jeunes » divorcés pourront appréhender : se résoudre à passer peut-être une partie de ses vacances sans ses enfants, prendre le pas de les gérer en parent solo cet été ! C’est ainsi que la préparation de ces vacances ont suscité en moi de nombreuses questions. 

Une année s’est écoulée suscitant un changement radical de notre vie, notre environnement, nos habitudes et nos rapports familiaux. Je ne vous cache pas que cette année fera partie des années les plus difficiles de ma vie. Je ne crois pas avoir dû autant combattre la tristesse dans ma vie que durant cette année. Et en grande partie parce que nous avons des enfants en bas-âge. Cela aurait-il été plus facile si ils avaient été plus grands ? je ne le saurai jamais. La décision fut prise, ils avaient 2 ans et 4 ans … les sites éducatifs qualifieront ces périodes de petites crises d’adolescence de  « terrible two » et de« fucking four » : des âges d’opposition, d’affirmation, de colères et d’une autonomie pas complètement acquise pour les 2 ans puis de bouderies, de négociations, de crises de colères et de confrontation pour les 4 ans.

Nous assumons nous les voulions rapprochés mais n’avions peut-être anticipés que vivre ces 2 periodes de crises des 2 et 4 ans au même moment et dans un contexte de divorce serait fatal pour nos nerfs !! Dans ce tourbillon de cette année … il m’a fallu puiser au plus profond de mes forces pour ne pas sombrer face aux caprices, cris, bagarres entre eux, colères, opposition à répétition. Et même si ils vivent cette situation plutôt bien, clairement ils m’en ont fait vraiment baver. Je ne peux leur en vouloir, tous ces changements ont suscité en eux des émotions diverses qu’ils fallaient extérioriser. Et ce n’est pas uniquement l’épreuve, il y a l’âge aussi. Je finis ainsi cette année très difficilement, lessivée et en panne d’énergie. Outre le divorce d’autres épreuves m’ont affecté. Il semblerait qu’il y a des périodes ainsi et il faut s’armer de patience pour voir l’éclaircie ! Ces vacances seront ainsi les bienvenues  ! 

IMG_1705L’alternance des vacances : un sujet qui se prépare. Pour notre part nous les avons par quinzaine sur les mois de juillet et d’août mais finalement un choix pas si judicieux pour nous. L’année prochaine nous opterons plutôt sur une alternance d’1 semaine au lieu de 2 pour le mois de juillet. Pourquoi se priver d’eux sur 15 jours alors que nous ne partons pas à cette période. Néanmoins c’est préférable de conserver la quinzaine pour Août afin de  mieux organiser leurs vacances.

Ces premières vacances ont suscité en moi de nombreuses questions  :

 

  • Te sens tu capable de partir seule avec tes enfants de 3 et 4 ans et demi ?
  • Ne vas tu pas te sentir triste le soir sans avoir personne avec qui discuter et partager un petit apéro ?
  • S’ils continent sur leur lancée de cette année et qu’ils soient insupportables vas tu passer de bonnes vacances ?
  • Vas tu galérer en mode plage avec tous les sacs, le parasol, un des 2 qui voudra que tu le portes à tous les coups ! ?
  • Et la voiture ? Une distance de plus de 4h vas tu supporter la route avec tes 2 petits cheris qui sont des monstres en voitures !
  • Tu as 3 semaines de vacances. Est-ce que tu prends 1 semaine en juillet + 15 jours en Août avec eux ou tu te gardes 1 semaine pour toi ? 

Vous l’avez compris toutes les premières fois finalement génèrent quelques angoisses. Vite balayées ma décision fut prise ! 

1/ Je souhaitais depuis longtemps découvrir la Bretagne, c’était comme une évidence de proposer à ma mère qui fut tout d’abord d’un grand soutien cette année pour moi et avec qui j’ai une grande complicité. 

2/ Après cette année épuisante, il était hors de question de partir seule avec eux. Je ne m’en sentais pas capable et pas encore prête de partir en mode solo avec les enfants. Tout d’abord j’ai besoin d’une compagnie « adulte » cette année mais aussi d’un soutien logistique vu leur jeune âge et leur non maturité sur les caprices … J’ai testé un we prolongé en Ardèche qui fut ô combien génial mais logistiquement parfois dur et le petit moment de solitude du soir ou au resto qui m’ont parfois pesé. Viendra un temps ils grandiront et cela sera plus simple de partir seule avec eux sans appréhension.

3/ J’ai 3 semaines de vacances, j’aurai pu en effet décidé de prendre 1 semaine en juillet et 2 semaines en août avec eux. Pour déconnecter c’est pour moi essentiel de prendre 3 semaines d’affilés.  Je vais donc pour une fois dans ma vie être un peu égoïste et m’octroyer une semaine solo

4/ Alors que faire de cette semaine solo : j’ai choisi de privilégier mes enfants et leur offrir de belles vacances. Pour ma part ces vacances solo seront sous le signe de la détente et du repos naviguant entre la maison de campagne de mon père, chez moi et quelques amis qui seront par là. Mais aussi de la création puisque je souhaite écrire un livre. Ce livre que je pense et murit depuis de nombreux mois. J’espère simplement que l’inspiration sera au rdv cette semaine là …

E7A695A1-693D-4B4A-9D59-FD3EF3BE4791Après les émulations de la préparation, il faut aussi se préparer face au manque. Accepter que ses enfants voyageront sans vous avec parfois la peur de ce qu’il pourrait arriver : accident de voiture ou attentats sur le lieu de leurs vacances. C’est idiot de penser au pire mais fatalement j’y pense … ayant échappé à 1 jour des attentats de Barcelone et de l’effondrement du pont de Gênes à 2 ans d’intervalles. Non non nous ne portons pas la poisse où nous partons !! Puis comprendre qu’ils ont désormais leurs jardins secrets, que vous n’aurez pas toujours le programme au jour le jour des vacances de vos enfants. Que vous ne participerez peut-être pas au premier plongeon de votre enfant. Que finalement il y aura des jours où ils ne vous réclameront même pas et tant mieux c’est qu’ils seront heureux. Qu’ils découvriront des nouveaux lieux sans vous et qu’ils partageront certaines expériences sans vous … Ce sentiment n’appartient pas qu’aux divorcés il serait de même s’ils partaient chez leurs grands parents ou en colonie. C’est aussi accepter qu’ils grandissent, qu’ils ne vivent pas qu’à travers nous. Et puis si on arrêtait de se projeter, de s’inquiéter à l’avance. Car peut être que le manque ne sera pas si cruel. L’important c’est qu’ils soient heureux. Et un certain avantage d’être enfants de divorcés c’est d’avoir pour les plus chanceux double vacances !!

Certains d’entre vous ont déjà démarré leur congés, je vous souhaite de douces et belles vacances !! 

Et vous comment organisez vous vos vacances en alternance ? 

IMG_0371

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s