Bosser et être parents : casse tête !

images

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’un sujet qui m’interroge depuis que je suis maman. Je suis toujours de bonne humeur mais là ce sera mon petit coup de gueule !!

Maman depuis 16 mois c’est un réel bonheur. Mais l’être dans cette société c’est pas toujours simple. On a voulu la parité ! Que les femmes bossent et on en a besoin pour notre équilibre ! Mais la société s’est-elle vraiment adaptée à cette évolution ??? Ou peut être la France a-t-elle du retard dans ce domaine ?  

A mon sens non et je vais vous donner mon point de vue sur le sujet !

LA GARDE

Il est temps de reprendre le job on a sorti le PANNEAU WANTED DE GARDE !! Et on est plein d’entrain. Mais pour combien de temps …

Pour notre part pour Monsieur Loutron on a regardé du coté des crèches. Réponse de la crèche : Alors nos horaires c’est max 18h20. Et puis un bébé vous allez pas le laisser si longtemps en crèche. (Alors comment te dire on a pas des horaires de fonctionnaires et on a pas le choix grrrr.). Et encore faut il avoir une place ahahah !!!!

Du coup pour la flexibilité on a opté pour une nounou et on en a trouvé une géniale. On a eu cette chance mais je pense aux parents qui galèrent …. Prenez le centre ville de Lyon : beaucoup de famille et pas assez de nounous. Certains sont même obligés de s’orienter vers des gardes partagées ou crèches privées plus onéreuses la première année. Et je vous parle pas des parents avec des horaires particuliers (exemple infirmière).

Congé parental : faut pouvoir se le permettre financièrement. Et en plus notre cher gouvernement souhaite la parité dans le congé parental. Mais un homme qui demande un congé parental c’est pas toujours bien accueilli. Donc bravo !!

L’école ouf on y est pas encore. On en reparlera mais la garderie qui ferme à 18h j’adooore.

Conclusion : Travailler plus ok on est d’accord. Mais donner nous les moyens d’être serein : crèches d’entreprises, plus de crèches …. des parents dont 1 ne bosse pas ont parfois des places au détriment de ceux qui bossent. Ou alors favoriser la flexibilité du temps de travail. Certaines entreprises appliquent des plages horaires variables et c’est formidable. Ce qui est triste c’est de voir que parfois des mères sont obligés de faire une rupture conventionnelle avec leur job car elle n’ont rien trouvé comme mode de garde ..

 

LE RYTHME EN ENTREPRISE

Pour notre part Mr le mari l’emmène le matin et je le récupère. Ça serait très compliqué de l’emmener le matin travaillant à 45 min de chez moi. Donc je plains les familles monoparentales ou avec un parent qui fait beaucoup de déplacement.

Gérer d’aller le chercher le matin et le soir  : il faut donc trouver un job avec des horaires adaptées aux modes de garde. Et j’ai même des copines qui ont du sacrifier leur carrière. Prendre des jobs avec de petits horaires pour pouvoir palier à cette organisation !!

Pour ma part je suis responsable commerciale. On a défini 18h30 pour aller le chercher (soit une journée de 10h c’est déjà énorme). Je ne suis pas soumis à des horaires donc je pars à 17h30 alors que les collègues avec des ados partent à 19h … Vous sentez les regards ! Les presque réflexions : tu pars ?

Conclusion : sentir la culpabilité car l’entreprise ne s’adapte pas ! Être obligé parfois de sacrifier une carrière pour privilégier des horaires plus cool. Et en prime on peut même avoir des réflexions machos ! En date à une réunion un directeur s’exclamant sous le ton de l’humour. Mais fallait pas partir en congé mat. (ma réponse : Et ta mère elle t’as fait comment ?) Bienvenue dans le monde du travail en tant que mère.

 

ALLO MAMAN BOBO

Allo votre fils est malade ! et là tout se gâte. Certaines entreprises ont 3 jours enfants malade mais parfois pas le choix faut poser des congés. Expliquer au boss … encore la culpabilité …

Et les rdv pédiatres … la première année j’y suis allé tous les mois. Encore une fois heureusement j’ai des horaires libres car elle prend ses rdv qu’à partir de 9h !!

Et si on m’invite à une confcall … Excusez moi je peux pas assister à votre réunion j’ai pédiatre .. (euhhh)

Conclusion : Nous devons sans arrêt nous adapter ce qui entraîne un stress au quotidien alors que ce devrait être la société qui s’adapte aux familles. C’est l’essence même de la vie.

Et vous qu’en pensez vous ? Avez vous d’autres difficultés ?

 

 

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Bosser et être parents : casse tête !

  1. Comme je te comprends! Xavier est souvent parti ( en ce moment il est a Strasbourg la semaine) et je n’ai pas du tout de famille dans le coin qui pourrait prendre le relai en cas de pépin. Personnellement j’ai la chance d’être dans la fonction publique, ils sont hyper cool niveau horaires et heureusement, parce que qu’étant souvent seule je ne sais pas comment je ferais. C’est déjà un marathon et un stress tous les jours. 3 jours enfant malade, sérieusement c’est rien du tout!!!! un bébé c’est souvent malade et la maladie dure parfois longtemps! On est vraiment des super women quand on arrive à être femme active et maman….Alors courage à toi, j’espère que tu trouvera un mode de fonctionnement ou emploi qui conviendra à ta nouvelle organisation!

    J'aime

  2. Pour l’instant, je n’ai pas trouvé de job stable après mon diplôme (il y a 3 ans quand même …), mais comme j’ai épousé un homme avec des horaires de travail à rallonge, des gardes le week-end (et encore, on ne se plaint pas, dans notre zone, ça fait un week-end tous les 3 mois), ect., je sais déjà que je ne mènerais pas une grande carrière et que je cherche un job avec des horaires cool pour pouvoir gérer notre petite famille en construction ^^

    J'aime

  3. Comme cet article resume bien la situation… 😦 maman chérie reprend lundi le boulot et elle angoisse déjà pour l’organisation ! Déjà que ça avait été un peu compliqué pour moi, cette fois avec l’arrivée de petit curieux ça va être encore pire! Et elle sait que sa chef l’attend déjà au tournant… !!

    J'aime

  4. Je ne peux pas prétendre me reconnaître dans ce que tu dis, car j’ai la chance d’être instit, avec mes mercredis après-midi et les vacances scolaires pour m’occuper de tout ça (et en plus, je bosse à 10 min de chez moi!).
    Mais quand je vois les horaires de mon mari, j’imagine bien la galère que ce doit être, et c’est clair que ce n’est pas normal! C’est injuste!
    Nous on a 5 jours et demi pour enfant malade, et ça peut être juste (bah oui, quand mon loulou a eu la varicelle, normalement c’était une semaine d’exclusion de garde… Heureusement que ma nounou a été ok pour le récupérer dés que la fièvre est tombée!), alors 3 jours…
    C’est sûr qu’il y a encore plein de progrès à faire, et on est à la ramasse… Dans certains pays du nord (qu’on n’arrête pas d’encenser pour leurs résultats scolaires…), le congé mater est de 15 mois, et il y a une place en crèche pour tous! C’est de ça qu’il faudrait qu’on s’inspire…

    J'aime

  5. Une vraie galère ! Travailler et élever des enfants est totalement incompatible ! On n’a pas les mêmes rythmes et les contraintes familiales sont parfois mal perçues des employeurs… Je n’ose même pas imaginer les parents qui élèvent seuls leurs enfants… Et quand on en a deux d’âges différents (crèche et école), c’est le vrai casse-tête. Il faut trouver les bonnes solutions de garde : pas trop de trajet, pas trop longtemps, pas trop cher… Et avec tout ça avoir de l’ambition professionnelle tout en profitant de nos enfants : un vrai défi ! Ce n’est pourtant pas une fatalité… Il suffit de regarder comment ça se passe chez nos voisins.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s